Le Off du Printemps

L’humour autrement

Le Rire peut se traduire de bien des façons, le OFF est un autrement, il prône l’ouverture, le croisement des publics, la diversité des salles.

Le Off du Printemps c’est d’abord une idée : de nombreux artistes abordent des sujets qui, a priori, n’auraient rien à voir avec le rire, mais ils relèvent le défi de nous toucher par leur intelligence de jeu et leur humour. Le Printemps du Rire a voulu leur offrir une place de choix dans sa programmation et le terme « Off » s’est imposé comme un clin d’œil à leur talent .

 

BALMA – L’Odyssée // Mercredi 1er avril 2020 // 20h30

Et tout le monde s’en fout
De et avec Axel Lattuada

A force de s’en foutre nous y voici : le fond du gouffre ! Et ça, L3X@, héros de la série “Et tout le monde s’en fout”, ne s’en fout pas ! Parce que même si on ne peut pas empêcher le monde de partir en sucette, on peut au moins s’y préparer et envisager la suite. Et quoi de mieux pour ça, qu’un petit séminaire d’entraînement express ? Quand une civilisation s’effrite, comment apprendre de nos erreurs pour ne pas les répéter ? Armé de son humour et de sa condescendance légendaire, ce Youtubeur décalé à décidé de VOUS former dès maintenant, histoire de construire autre chose qu’une société qui court très vite, les yeux bandés, dans une forêt !

Tarifs : 15€ à 20€*

LABARTHE SUR LEZE – Espace François Mitterrand // Vendredi 3 avril 2020 // 20h30

Tandem, un envol sauvage vers les sommets
De et avec Camille Fiorile, Léo Mounier 
Création sonore par Olivier Rodiers

Elle est là. Lui aussi. Un regard et le voyage peut commencer. Deux corps spectaculaires et maladroits s’accompagnent, se rassurent, s’élèvent sur le chemin de l’existence. Deux êtres complices poussent avec innocence et pudeur un grand cri d’amour. Traversés par des élans intimes, ou de joyeux éclats, ils vont saisir ce qui est là.
Une quête poétique, de clarté et d’harmonie. C’est puissant. C’est tendre. Merveilleusement fragile. Leur silence est une porte, derrière cette porte un paysage, c’est l’horizon qui nous transporte. Leur souffle est une histoire, dans cette histoire résonne un chant et de ce chant renaît l’espoir.

Tarifs : 6€ à 8€*

TOULOUSE – MJC Ancely // Vendredi 13 mars 2020 // 20h30

Typhus Bronx – Le Delirium du Papillon
Avec Emmanuel Gil 
Mise en scène Marek Kastelnik

Il existe une chambre blanche.
À l’intérieur de cette chambre, il y a Typhus et ses fantômes.
À l’intérieur de Typhus, il y a un papillon qui ne demande qu’à sortir.
Êtes-vous prêts à le voir s’envoler ? Une immersion burlesque et grinçante dans les arcanes de la folie, à la rencontre d’émotions brutes. 

Tarifs : 5€*

TOULOUSE – Salle Nougaro // Mardi 31 mars 2020 // 20h30

Monsieur Fraize
De et avec Marc Fraize
Mise en scène : Papy

Monsieur Fraize, un personnage singulier, déconcertant, arrivé sur scène comme une plaque de verglas en plein désert. Une sorte d’énigme qui décide de se livrer au public en toute naïveté et qui dévoile un univers ultra-sensible où s’entremêlent les non-dits, le doute et la cruauté du quotidien. Il fait exister son personnage dans une forme d’humour très personnelle en prenant le risque de l’absurde, en jouant sur les silences, les peurs de son personnage, les répétitions et en privilégiant la gestuelle et les postures de son clown.

Tarifs : 24€ à 26€*

TOULOUSE – Théâtre du Grand Rond // Mardi 10 et Mercredi 11 mars 2020  // 21h

Mamzel Bou, concert sans gluten 
Avec Marlène Bouniort
Création lumière Raoul Titinsnaider, Guillaume Lajudie

Comédienne-chanteuse multirécidiviste et femme-orchestre nouvelle génération, la cheffe Bou vous propose une cuisine hétéroclite de notes et de mots concoctée en direct : jazz funky, comptines sauce Camille ou Philippe Katerine, gouaille du cru, maloya gourmand, raga bengali, ragtime à point, le tout sur Looper à l’ancienne avec ses flûtes, clavier, percussions, polyphonies…Une dégustation en libre-service de reprises ou recettes originales à travers de savoureux menus variés, poétiques, humoristiques et exotiques.

Tarifs :  6€ à 13€*

TOULOUSE – Théâtre du Grand Rond // Jeudi 12 et Vendredi 13 mars 2020 // 21h

L’homme est le seul animal qui porte des bretelles. C’est ce qui le distingue nettement du boa.
D’après Alexandre Vialatte
Avec Marc Compozieux et Alexis Gorbatchevsky

Deux personnages en bretelles et charentaises font irruption. Ils semblent jumeaux ou, du moins, ils sont reliés l’un à l’autre. Un Alexandre et un Vialatte. Ils évoluent d’une manière surprenante et précise dans un univers rectiligne où tout paraît droit, mais rien ne l’est vraiment. L’endroit idéal pour nous faire entendre des textes d’Alexandre Vialatte, issus des Chronique de la Montagne, du Bestiaire ou de l’Oiseau du mois.
L’un dit, l’autre écoute. L’un commence, l’autre finit. Tous deux donnent soudain vie à un étonnant cheval de course. Quelques vignettes musicales, décalées elles aussi, viennent ponctuer le parcours inattendu de ces deux olibrius. Vous êtes chez monsieur Vialatte, vous voilà prévenus…

Tarifs : 6€ à 13€*

TOULOUSE – Théâtre du Pavé // du Mercredi 11 au Samedi 14 mars 2020 // 20h30

CAHIN CAHA – DIALOGUE POUR UN HOMME SEUL 
De Serge Valletti
Avec Adrien Boisset et Pierre-Armand Malet
Mise en scène : Adrien Boisset

Cahin Caha sont les deux protagonistes d’une histoire dont ils cherchent le début…
Point de départ de la création, lieu de tous les possibles et de toutes les fonctions.
«L’un s’appelle Cahin et l’autre Caha. Ils avancent, ils n’en finissent pas d’avancer en s’interrogeant comme chacun de nous quand nous sommes seuls ! Et comme il y a un nombre impair de répliques, à la fin cela peut recommencer au début en inversant les personnages. Cahin devient Caha et inversement. Et comme en plus ça peut encore recommencer une troisième fois et une quatrième fois et indéfiniment, je me suis rendu compte que j’avais écrit une pièce infinie. » Serge Valletti.

Tarifs : de 6€ à 18€*